LES ARTILLEUSES – Tome 1. Le vol de la Sigillaire

Trois braqueuses de banque volent un bijou qui attisent toutes les convoitises. Une histoire originale et charmante qui se déroule dans l’univers des romans de Pierre Pevel « Le Paris des merveilles ».

Le cadre est celui des romans de Pierre Pevel « Le Paris des merveilles », un Paris de la Belle Epoque fantasmé desservi directement par métro depuis Ambremer la capitale du monde féérique. Rien d’étonnant donc que ce Paris là, doté d’une Tour Eiffel en bois blanc, héberge des fées, des enchanteurs, des des dragons… et depuis peu les Artilleuses, trois braqueuses de choc revenues d’Amérique. Mais leur nouvelle mission – le vol d’une précieuse relique dans le coffre d’une banque – tourne mal et les voilà pourchassées non seulement par les Brigades du Tigre mais aussi par les services secrets germaniques… Retour ligne manuel
Lady Remington, miss Winchester et Mam’zelle Gatling sont les charmantes et charismatiques héroïnes d’une BD à l’univers décalé, un mélange attrayant de steampunk, d’heroïc-fantasy et de western. Si l’intrigue reste pour l’heure assez classique (un mystérieux bijou qui attise toutes les convoitises), le récit est rythmé et les planches au trait semi-réaliste de Willem (« La fille de l’exposition universelle ») offrent des trognes intéressantes, de jolis décors et d’improbables machines. Cette série destinée à un large public est prévue en trois tomes. Une version luxe de ce premier opus est également parue.

Dessinateur : Étienne Willem – Scénariste : Pierre Pevel – Editeur : Bamboo, collection Drakoo – Prix : 14,50 euros.

- L’interview de Pierre Pevel : « La cohabitation de l’univers féérique et de la Belle Epoque »

Share