SANG NEUF

Un roman graphique autobiographique puissant sur le combat d’un homme contre un cancer de la moelle osseuse.

C’est une aventure dont il se serait bien passé, un combat intérieur contre la mort. En 2020, alors que le covid pointe le bout de son nez, Jean-Christophe Chauzy découvre qu’il souffre d’une myélofibrose – sa moelle osseuse ne produit plus de cellules sanguines – et que seule une greffe peut lui laisser une chance de survie.
Avec « Sang neuf », l’auteur de « DRH » et « Le reste du monde » livre un long récit personnel sur sa maladie et le flot ininterrompu d’angoisses qui vont avec.
En quelque 250 pages au très beau noir et blanc simplement éclaboussé par moments par le rouge sang, Chauzy se dévoile dans toute sa crudité, dans un mélange de peur, de souffrance, d’apitoiement sur lui-même, de culpabilité et de solitude. Les illustrations très métaphoriques parviennent à décrire parfaitement ses sentiments et ce de manière très variée. Même s’il y a évidemment un côté fortement nombriliste dans ce récit, on ressent ainsi une profonde empathie pour l’expérience vécue durant ces très longs mois par celui qui nous dévoile sans fard son corps et son âme. C’est aussi d’ailleurs un vibrant hommage à tous ceux – en l’occurrence presque exclusivement des femmes – qui l’ont aidé (et supporté) de près ou de loin dans son combat. A commencer par sa sœur Corinne qui lui a fait don de ses cellules souches, le corps médical et sa femme.

Dessin et scénario: Jean-Christophe Chauzy – Editeur: Casterman – Prix: 26,90 euros.

Share