LOCK – Tome 2. Mécanique céleste

Une histoire est originale, alléchante signée par une jeune femme qui réalise ici sa première série.

Dans quel monde errent ceux qui plongent soudain dans le coma ? Selon Valp, auteur de la série, ils arrivent à Lock, un monde parallèle gouverné par quatre maîtres immortels (Albertius Janus, le puissant Maître des Portes, Celestia Mecanik, Maîtresse de la Mécanique, Lux Oxa, Maîtresse de l’Energie et Alkalin, Maître de la Motricité) chargés de son bon fonctionnement. Seule une banque de données millénaires, Nepharius, pourrait permettre aux humains de Lock de retrouver le chemin de la Terre. Or Noe, Eve et Kymon, trois aventuriers partis à sa recherche, se rendent vite compte que Nepharius est davantage qu’une base de données. Elle est décidée à les empêcher de quitter Lock. La mécanique de destruction semble enclenchée.

L’histoire est originale, alléchante et tient parfaitement la route. On sent que Valp a pensé et construit son univers avec patience et réflexion. Ce deuxième tome apporte en outre quelques éléments de réponses sur ce qu’est Lock et l’origine de ses habitants: il s’agit de personnes tombées dans le coma, un thème abordé aussi d’ailleurs dans « Coma » de Dupré (Glénat), sorti en librairie juste avant.
Au niveau des personnages, le dessin a tantôt un côté manga, tantôt Walt Disney. Ce style plaît ou non mais le dessin est incontestablement très beau et les teintes – en couleur directe – sont chaleureuses. Certes le trait est encore inégal: les personnages ont parfois des expressions ou des proportions bizarres mais cela s’est déjà nettement amélioré par rapport au tome1.

Pour sa première série, Valp, alias Valentine Pasche, 24 ans, réalise donc un travail plus qu’honorable et plein de promesses.

Le site officiel de la série

Paquet

Share