FLAME OF RECCA – Tome 4

Ce shônen manga prend un nouveau tournant, plus sérieux, qui lui sied à ravir

Douée du pouvoir de guérison, Yanagi Sakoshita est retenue prisonnière par le terrible Kurei qui désire découvrir un moyen d’obtenir la vie éternelle. Recca et ses amis tentent de la libérer mais face à la force de Kurei – capable comme Recca de faire jaillir le feu de ses mains -, leur victoire semble très compromise…

C’est un volume 4 extrêmement touffu que nous offre ici Tonkam. Les combats ont gagné en intensité et sont désormais très impressionnants. De plus, la fin de l’album nous apporte son lot de révélations: Recca apprend enfin la vérité sur la mystérieuse Kagehoshi. Le passé du jeune homme, l’origine de son pouvoir, son rapport avec le clan Hokage, ainsi que l’identité de Kurei éclatent au grand jour. Les morceaux du puzzle commencent à former un ensemble complet, un scénario qui se révèle très intéressant.
Et si une franche camaraderie – avec toujours sa dose d’humour habituelle – continue de régner entre Recca et ses compagnons, le ton du manga a résolument changé. Recca a maintenant pleinement pris conscience de ce qu’il est. C’est un ninja aux pouvoirs extraordinaires, investi d’une mission, et non plus le jeune lycéen qui rêve simplement de devenir ninja.

Au chapitre des reproches toutefois, signalons un petit problème que l’on retrouve aussi dans d’autres mangas de Tonkam: les bulles de dialogues sont souvent trop proches du pli central, obligeant le lecteur à écarter beaucoup les pages pour pouvoir les lire. A une ou deux reprises, l’intérieur de la bulle en devient même complètement illisible. Certaines cases sont par ailleurs vraiment trop petites.

Tonkam

Share