BLUE AU PAYS DES SONGES – Tome 1. La Forêt envahissante

blue.jpg

Une petite fille timorée doit quitter sa maison envahie par les ténèbres pour sauver sa mère et… elle-même. Un joli conte initiatique agréable.

Fillette aux cheveux bleus, Blue prend tranquillement son petit-déjeuner dans sa maison quand on frappe à la porte. Sa maman lui a interdit d’ouvrir en son absence mais il n’y a personne dehors, juste un gros paquet posé à côté de la boite aux lettres. Curieuse, la gamine court le récupérer et trouve à l’intérieur une une minuscule baleine blanche lumineuse… Mais pas le temps de s’interroger davantage, sa maison est attaquée par les arbres de la forêt environnante. Blue doit fuir protéger par une boule de lumière produite par la petite baleine.

Pour cette petite fille craintive et traumatisée par la mort de son père, la fuite va l’entraîner dans un monde fantastique inquiétant peuplé de créatures magiques et de monstres mais aussi d’un gentil garçon rondouillard qui rêve d’être joueur de basket. On pense évidemment à « Alice au pays des merveilles » et, comme dans tout récit initiatique pour la jeunesse, le scénario est construit sur plusieurs niveaux de lecture, Blue devant apprendre à surmonter ses angoisses pour venir à bout de son pire ennemi, elle-même, et grandir enfin sereinement. Pour le scénario de ce premier volume, l’Italien Davide Tosello a bénéficié de l’aide Ingrid Chabbert (« Elma, une vie d’ours ») tandis que le dessin moderne ainsi que les jolies couleurs sont entièrement réalisés par lui. L’intrigue n’est pas d’une originalité folle mais la mise en scène est suffisamment dynamique avec ce qu’il faut de créature bizarres et de rebondissements pour plonger le lecteur dans une agréable lecture.

Dessineur: Davide Tosello — Scénariste: Davide Tosello, assisté par Ingrid Chabbert – Editeur: Vents d’Ouest – Prix: 14,95 euros.

blue.jpg

Share