Les pré-ados les plus accros aux BD

Le Centre national du livre (CNL) a rendu public les résultats de son étude, conduite par Ipsos en janvier 2020.

Pour les Français, la lecture de BD est une activité associée au plaisir et la détente, qu’ils aiment pratiquer et à laquelle ils souhaiteraient davantage se consacrer », note le Centre national du livre (CNL) dans une étude consacrée aux « Français et la BD », conduite par Ipsos en janvier 2020 et menée dans le cadre de l’Année BD 2020. Pour autant, l’analyse est plus contrastée selon le profil des lecteurs.
Voici les principales conclusions de l’étude:

  • Les Français lisent des BD, surtout les enfants et les garçons. 77% des enfants lisent des bandes dessinées (12 par an en moyenne), quand moins 43% des adultes en lisent (trois par an). Le taux culmine chez les pré-ados (plus de 80% de lecteurs de BD entre 9 et 13 ans), pour décroître progressivement à partir de 14 ans (72%) jusqu’à 27% chez les 56-65 ans. Les garçons (84%) et les hommes (53%) sont également plus lecteurs de BD que les filles (70%) ou les femmes (33%).
  • Les Français lisent prioritairement des albums. Pour tous, les albums sont le genre de BD le plus lu (59% chez les enfants, 31% chez les adultes) devant les mangas (29% chez les enfants, 13% chez les adultes), les magazines spécialisés BD (24% chez les enfants, 11% chez les adultes), les comics (15% chez les enfants, 10% chez les adultes) et les romans graphiques (8% chez les enfants, 7% chez les adultes).
    A noter que seulement 2% des enfants et 4% des adultes lecteurs de BD lisent exclusivement des bandes dessinées.
  • « Astérix » est de loin la BD préférée des Français. Le célèbre petit Gaulois demeure le chouchou des Français, tant chez les enfants que les adultes (respectivement 10 et 15%). Chez les enfants, suivent « Les Sisters » et « Tintin ». Chez les adultes, suivent « Tintin » et le manga « One Piece ».
  • La famille est la première prescriptrice de BD chez les enfants. Les parents et grands-parents (43%) sont les premiers prescripteurs des BD lues par les enfants,même si 1/3 d’entre eux déclarent choisir seuls (36%) leurs BD.
  • S’ils avaient plus de temps, les Français aimeraient lire davantage de BD. Les enfants expliquent leur abandon ou moindre lecture de BD, avant tout par la pratique d’autres loisirs (35%),mais aussi par la lecture d’autres genres littéraires (33%), alors que les adultes les justifient principalement par la lecture d’autres genres littéraires (43%) et le manque de temps (29%), surtout ressenti par ceux âgés de 16 à 35 ans (40%) et de 35 à 55 ans (34%). Pour tous, s’ils avaient plus de temps, la lecture de BD serait la 4e activité privilégiée, note l’étude.
  • L’intégralité de l’étude du CNL est à lire ici.
https://centrenationaldulivre.fr/actualites/les-francais-et-la-bd-une-etude-inedite

Share