Faux Fauves : le festival d’Angoulême lâche finalement Richard Gaitet

, par Estelle

L’organisateur avait défendu le maître de cérémonie dès le début de la polémique. Depuis il a fait volte-face.

Il avait pourtant mis en avant "le droit de faire de l’humour et de l’autodérision". Franck Bondoux, délégué général de l’organisateur 9e Art+ du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, avait défendu dans un communiqué la controversée cérémonie de remise des prix de la 43e édition : Richard Gaitet, journaliste à Radio Nova et maître de cérémonie, avait annoncé une fausse liste des auteurs et oeuvres récompensés pour l’édition 2016.
Mais depuis le mea culpa de Richard Gaitet dans les colonnes du Monde (lire notre article du 01/02/16), Franck Bondoux a changé de discours. Dans un courrier aux éditeurs, qui eux-mêmes l’ont répercuté auprès de leurs auteurs, le patron de 9e Art+ a déclaré : "Nous avions fait un certain nombre de recommandations à Richard Gaitet qui ne les a pas toutes suivies et nous a pris au dépourvu sur scène. Le Festival n’a pas souhaité se désolidariser en attendant son mea culpa public", rapporte le quotidien Charente Libre.