LINCOLN – Tome 1. Crâne de bois

Humour noir, cynisme et histoire politiquement incorrecte, une bande dessinée qui fait mouche.

Lincoln, c’est l’histoire d’un mec qui tire la gueule depuis presque 20 ans. Il n’a pas demandé à vivre alors qu’on ne lui demande pas d’être heureux. Il faut dire que sa vie n’a pas commencé sous les meilleurs auspices pour cet orphelin élevé chez des prostituées, dans l’Amérique de la fin du XIXe siècle. Mais par son comportement odieux, il se fait détester de toute la ville et finit par en être chassé. Devenu vagabond, il rencontre Dieu sous les traits d’un petit paysan. Le mauvais caractère de Lincoln ne va pas décourager le Tout-Puissant qui veut faire de lui un défenseur de la veuve et de l’orphelin.
Avec ce premier tome, les frères Jouvray nous offrent un western décalé, étonnant. Méchant, grossier et malhonnête, le personnage principal a plutôt l’allure de l’antihéros parfait. La couverture de  » Crâne de bois  » elle même nous montre un jeune homme au regard perçant, faisant la moue et tenant deux pistolets à la main. Le portrait n’est pas engageant, pourtant les auteurs réussissent le tour de force de nous rendre attachant cette petite ordure qu’est Lincoln.
Si le personnage appelle tout de même la sympathie c’est sans doute qu’il est tellement amoral que cela en devient risible : en parfait nihiliste, Lincoln n’a de goût pour rien et ne croit en rien, même pas en Dieu. L’arrivée d’un petit bonhomme rondouillard qui prétend justement être Dieu ne semble d’ailleurs pas l’étonner outre-mesure. La confrontation entre deux êtres que tout semble opposer donne des dialogues percutants vraiment drôles. L’album a d’ailleurs été nominé pour l’Alph-art du meilleur dialogue au Festival d’Angoulême 2003.
Le dessin, simple et sans fioritures, fait mouche lui aussi. Dans  » Crâne de bois  » pas de détails inutiles, tout élément non essentiel au déroulé de l’histoire est écarté d’où une économie de décors que l’on peut regretter. En contrepartie, les visages sont particulièrement expressifs notamment celui de Lincoln qui a constamment le menton en avant de celui qui tire la tronche.
Cette nouvelle série familiale devrait donc ravir les amateurs d’humour noir, de BD cyniques et politiquement incorrectes.

Site officiel de Lincoln
Paquet

Share