LES COULISSES DU POUVOIR – TOME 5. Enquête à la Commission

Les deux héros du premier cycle des « Coulisses du Pouvoir » reprennent du service. Une nouvelle enquête prévue en deux tomes.

Fonctionnaire du contrôle financier de la Commission Européenne à Bruxelles, Tom Washford réclame l’ouverture d’une enquête sur des malversations dont serait responsable Gary Goodwill, directeur du bureau d’assistance technique en charge du programme européen Raffaelli, installé à Londres. La hiérarchie de Washford finit par accèder à sa demande, visiblement à contrecœur.

C’est reparti pour les deux héros du premier cycle des « Coulisses du Pouvoir », le Commandant Caine et son adjoint Burkinshaw. Cette nouvelle enquête, prévue en deux tomes, peut se lire indépendamment des quatre autres titres de la série.
L’univers des « Coulisses du pouvoir » est toujours un univers particulier, fait de magouilles politico-financières, de lutte pour le pouvoir et de corruption. Un polar dans lequel Richelle préfère privilégier l’aspect psychologique des personnages plutôt que de multiplier les scènes d’action spectaculaires. Que ses personnages soient flics ou voyous, il s’applique à leur donner de l’épaisseur, en s’attardant sur leur vie privée, l’environnement dans lequel ils vivent.

Dans « Enquête à la Commission », les personnages sont très nombreux, cela nécessite du temps. Ce premier épisode sert donc surtout à mettre en place la trame de l’histoire. L’enquête commencera sûrement vraiment dans le second tome. Pour le moment, donc, si le Commandant Caine et son adjoint Burkinshaw apparaissent, ce n’est pas en tant que policiers impliqués dans l’affaire. Burkinshaw est en pleine crise de la quarantaine approchante. Solitude pesante, impression de n’avoir rien fait de sa vie, l’homme déprime et Richelle s’y attarde longuement.

Mais si cette vaste galerie de portraits peut perdre un peu, on ne s’inquiète pas car les « gueules » de Richelle ne sont jamais là par hasard et le fil qui les unit se révélera petit à petit. Quant au dessin de Delitte, il est clair malgré des décors très fouillés et très réalistes.

Comme l’indique le titre de la série, nous sommes donc encore dans les coulisses d’une enquête qui promet déjà beaucoup. Attendons que le rideau se lève et que la suite confirme.

Casterman

Share