LE RETOUR A LA TERRE – Tome1. La vraie vie

Petites tranches de vie sur la vie de l’homo-citadinus qui tente de se transformer en campagnard moyen et grands éclats de rires garantis.

Ah, la campagne, l’espace, les petites fleurs et le gazouillis des oiseaux… Le rêve de tout citadin stressé! Manu Larcenet et sa compagne Mariette ont sauté le pas en quittant Juvisy pour Les Ravenelles et ses 89 habitants. Mais quand on a passé toute sa vie en banlieue parisienne, il faut s’attendre à quelques surprises.
Des voisins un peu trop curieux qui s’expriment en patois à la rudesse de l’hiver en passant par l’absence de psy, difficile de s’adapter.

Heureusement que la jolie boulangère est là pour lui tendre ses miches!
Larcenet nous offre donc un album très largement inspiré de son expérience. Avec un Ferri au scénario qui pose son regard ironique dessus. Cela donne un album de 89 demi-planches (1/2 gag par page) qui sont autant de tranches de vie sur la vie de l’homo-citadinus qui tente de se transformer en campagnard moyen.
Comme toujours, le dessin de Manu Larcenet est simple mais efficace. Les expressions de ses personnages valent à elles seules le détour. On est rarement plié en deux dans son fauteuil mais à chaque gag le sourire est toujours là. Manu, c’est un peu de nous et ses interrogations, ses craintes, ses étonnements sont un peu les notres aussi.

En somme, « La vraie vie », c’est une vraie bouffée d’air frais dans notre quotidien. On regrette une chose seulement. Que Larcenet et Ferri ne nous aient pas permis de rencontrer la fameuse boulangère des Ravenelles!

Dargaud

Share