KIMENGUMI, Un Collège fou, fou, fou – Tome 13

Dernier album d’une série sans queue ni tête adaptée du dessin animé « Le collège fou, fou, fou ».

Le manga adapté du dessin animé que l’on connaît en France sous le nom de « Collège fou, fou, fou » touche à sa fin. Un 13e tome aussi délirant que les précédents avec comme héros la bande des Joyeux Loufoques (cinq garçons totalement déjantés) dans un lycée japonais.

On suit la petite troupe dans sa dernière année au lycée Itchio à travers une succession de nouvelles qui n’obéissent qu’à un seul but: nous faire rire. Ici pas de thème sous-jacent comme le basket-ball, les échecs ou le combat; juste de l’humour totalement surréaliste, grotesque, absurde. Bref c’est du grand n’importe quoi mais qui fait mouche. On ne peut s’empêcher de rire par exemple devant le combat de Rigoloman contre des enseignes de restaurants de crustacés en forme de crabes qui se mettent soudain à marcher. Ou bien les catastrophes provoquées par la « famille bénévole », un frère et une sœur aveuglés par leur désir de sauver le monde entier de la misère.

Le dessin est évidemment dans la même veine avec des personnages caricaturaux qui passent leur temps à tomber à la renverse dès qu’ils sont surpris.

Dernier épisode oblige, Motoei Shinzawa se fend tout de même de quelques pages – et surtout d’une fin – plus poétiques. Un comble pour ce manga sans queue ni tête qui, pendant 13 volumes, aura accordé la première place au délire le plus fou, fou, fou…

Tonkam

Share