DIE ! DIE ! DIE ! – Tome 1

die-die-die.jpg

Quand une agence gouvernementale secrète fait appel à des assassin pour faire le ménage. Un thriller violent et barré aux dialogues savoureux.

A peine le temps de verser une petite larme pour le dernier tome de « Walking dead » que l’on a entre les mains la nouvelle série de Robert Kirkman: l’histoire d’une agence gouvernementale secrète qui missionne des assassins pour rendre sa propre justice.

La couverture – un homme au nez coupé sanguinolent, des hommes armés surexcités et grimaçants, des cadavres et des ruines en arrière-plan – donne parfaitement le ton. Et si le pitch de départ pouvait laisser craindre un scénario vu et revu, le déroulé de l’intrigue efface les inquiétudes. A travers des salves de séquences choc où le sang gicle à profusion et les morceaux de cervelle s’éparpillent, « Die! Die! Die! » donne dans le gore et la violence gratuite. Mais pas seulement. Humour noir et satire politique ne sont pas loin, servis par des dialogues percutants et des personnages principaux complètement dérangés, à l’image de ces triplés formés par leur père tueur à gages ou de la sénatrice fanée nymphomane. Un premier tome barré plein de testostérone qui se lit d’une traite.

Dessinateur: Chris Burnham – Scénariste: Robert Kirkman, d’après une histoire de Scott M. Gimple – Editeur: Delcourt – Prix: 17,95 euros.

die-die-die.jpg

Share