UN HOMME DE GOUT - Tome 1. Mise en bouche

, par Estelle

Une ancienne flic met enfin la main sur le serial killer qu’elle traque depuis plus de 30 ans. Récit entraînant qui réserve son lot de surprises...

Dans "Pizza Roadtrip", ils faisaient déjà dans le titre culinaire, voilà qu’ils remettent le couvert avec "Un homme de goût", un récit où en réalité il est plus question de chair que de bonne chère... Voilà 34 ans que Jamie Colgate, ex-flic en retraite anticipée, traque César Nekros, principal suspect dans une affaire de disparition à Las Vegas. 34 ans à pister cet incroyable tueur en série à la force surhumaine...
Mélange de vengeance, de gore et d’humour noir, ce scénario à la Tarantino se révèle savoureux. On se laisse emporter par le récit que livre cette enquêtrice obsédée et qui nous amène progressivement à nous poser la question de l’humanité de Nekros. Les flashbacks sont nombreux mais clairement identifiés. Selon les époques en effet, non seulement les tonalités sont différentes mais aussi les techniques : les couleurs un peu criardes et un papier jauni d’un vieux comic pour l’épisode à Las Suertes en 1978, le dessin à la plume et une ambiance gravure ancienne pour le Paris de 1847, etc. Pour "Un homme de goût", Cha a par ailleurs évolué vers un dessin un peu moins cartoon (ses personnages ont désormais des nez !) mais sans se départir de son style rond et expressif.
Bref c’est du tout bon et ça se déguste sans modération.

Dessinatrice : Cha - Scénariste : El Diablo - Editeur : Ankama Editions - Prix : 13,90 euros.