SEUL SURVIVANT - Tome 1. Atlanta-Miami

, par Estelle

Unique survivant d’un accident de car, Max part en vacances en avion avec des amis. Mais le voyage tourne au drame. Début divertissant d’une série-concept.

Un épisode, une catastrophe, un survivant. C’est le concept de cette série qui commence avec le vol 7659 dans lequel embarque notamment une bande d’amis. Dont Max. Un an auparavant, le jeune homme a survécu à un terrible accident d’autocar dans lequel sa petite-amie et tous les autres passagers sont morts. Si physiquement, il ne lui reste plus qu’une cicatrice en forme d’éclair sur l’arcade, psychologiquement il reste très fragile…
Dès la couverture, le crash d’avion ne fait aucun doute mais les scénaristes construisent leur récit sur une angoisse montant crescendo entre l’accident de car et les différents incidents autour de l’avion : retard d’embarquement pour cause de problèmes techniques, prévisions de tempête, passager phobique, embarquement d’un dangereux prisonnier sous escorte… jusqu’à l’annonce improbable du commandant de bord qui va entraîner Max (et tous les autres avec) dans une spirale incontrôlable ! C’est bien fait et le huis clos aérien tient le rythme d’autant qu’il bénéficie de l’expérience dans les courts métrages de Martinetti et Martinolli, tandis que le graphisme signé Jorge Miguel ("Z comme zombies") parvient à retranscrire de manière réaliste l’affolement des passagers.
"Seul survivant" se révèle un bon divertissement à la frontière du fantastique. Il forme une histoire complète mais deux autres tomes sont prévus avec à chaque fois un dessinateur différent.

Dessinateur : Jorge Miguel - Scénaristes : Thomas Martinetti et Christophe Martinolli - Editeur : Les Humanoïdes associés - Prix : 14,20 euros.