GUANTANAMO KID

, par Estelle

Le récit d’un adolescent tchadien détenu durant huit ans dans les geôles de Guantanamo. Une histoire vraie sidérante.

Mohammed el-Gorani s’est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Les problèmes de ce fils d’immigrés tchadiens de 14 ans installé avec sa famille en Arabie Saoudite démarrent lorsqu’il décide d’aller étudier l’anglais et l’informatique au Pakistan. Mais deux mois après son arrivée, c’est le 11 septembre 2001… Rapidement, il est arrêté par la police pakistanaise et vendu aux Américains pour 5.000 dollars, soupçonné d’appartenir à al-Qaïda. Il restera huit ans dans l’enfer de Guantanamo sans jamais cesser de clamer son innocence.
Un enfer, c’est bien de cela dont il s’agit tant le récit du journaliste Jérôme Tubiana dans ce camp américain sur l’île de Cuba en rappelle par bien des côtés d’autres en Europe durant la Seconde Guerre mondiale : soif, faim, froid, humiliations, maltraitance, tortures, etc… On savait que les conditions de détention de ce camp - dont Barack Obama n’a jamais réussi à obtenir la fermeture - sont contraires aux conventions de Genève. Rien que le fait d’incarcérer un mineur avec des adultes est illégal. Mais cette plongée dans la vie quotidienne des prisonniers est particulièrement sidérante et d’autant plus révoltante qu’elle raconte une histoire vraie. Réalisé en partenariat avec Amnesty International, l’album est en effet le fruit de rencontres entre le journaliste français et Mohammed el-Gorani. Il a d’abord été publié dans les revues XXI et London Review of books avant de devenir un roman graphique documenté et vivant sous le crayon au trait simple et efficace d’Alexandre Franc.
Actuellement, une quarantaine de détenus sont toujours enfermés à Guantanamo, selon Amensty International.

Dessinateur : Alexandre Franc - Scénariste : Jérôme Tubiana - Editeur : Dargaud - Prix : 19,99 euros.