BEWARE OF REDNECKS

, par Estelle

Bien loin de l’American dream, trois histoires courtes glauques et violentes autour des rednecks américains, le coeur de l’électorat de Trump.

Avec "Mapple Squares", précédent album de la collection DoggyBags One-shot, on plongeait déjà dans l’Amérique profonde mais "Beware of rednecks" s’y enfonce un peu plus encore à travers trois histoires courtes : un jeune reporter vient filmer un spectacle de danse dans un coin paumé des Appalaches où un clan fait la loi ; dans une mine désaffectée de l’Orégon, deux adolescents tombent sur un vieux survivaliste à la pétoire facile ; au milieu du désert de l’Arizona, trois hommes se cachent après avoir buté un flic.
Si vous ne connaissiez pas le terme "redneck" (en gros, bouseux) et ses subtiles dérivés "hillbilly" et "white trash", ce sera chose faite une fois l’album refermé. Des blancs défavorisés, peu éduqués, armés, qui estiment qu’il est temps pour eux de prendre leur revanche et qui viennent gonfler l’électorat de Trump, "Beware of rednecks" en est rempli. La couverture donne le ton : les trois récits sont crasseux, glauques, violents, gerbants et profondément pessimistes tandis que les quelques planches didactiques qui parsèment l’album apportent d’intéressantes infos sur la culture redneck. Bienvenue dans l’Amérique rurale.

Dessin et scénario : Armand Brard, Tomeus, Mud, Prozeet, Toth’s - Editeur : Ankama, label 619 - Prix : 14,90 euros.