De "faux" Tintin sur eBay

, par Estelle

Un tintinophile a comparu devant le tribunal correctionnel de Nantes pour "contrefaçon". Il risque de un à deux mois de prison avec sursis.

De un à deux mois de prison avec sursis ont été requis ce jeudi 22 novembre 2007 à l’encontre d’un collectionneur tintinophile de 38 ans qui comparaissait devant le tribunal correctionnel de Nantes pour "contrefaçon". Selon l’AFP qui s’est fait l’écho du procès, cet agent SNCF est accusé d’avoir vendu sur le site d’enchères eBay environ 200 fausses bandes dessinées du célèbre héros d’Hergé. Selon la société Moulinsart, qui gère les intérêts des ayant-droits d’Hergé, le prévenu négociait la vente de deux albums à 500 euros, alors qu’un album original coûte 9,40 euros. Il aurait ainsi généré près de 1.000 euros de profit entre 2000 et 2006. Pour sa défense, l’homme a déclaré qu’il s’agissait de "parodies" achetées aux puces ou sur internet puis reproduites dans un atelier de reprographie et revendues. Son avocat a estimé que cette "exception de parodie" devait permettre à son client d’échapper aux poursuites pour "contrefaçon".
La société Moulinsart a cependant demandé 35.000 euros de dommages et intérêts et une publication judiciaire, estimant que ces "parodies" ("Tintin en Irak", "La vie sexuelle de Tintin"...) portaient atteinte à l’image du petit reporter belge. La décision a été mise en délibéré au 5 décembre prochain.
Le prévenu a en tout cas tourné la page : "Je suis passé à Blake et Mortimer", a-t-il expliqué au président du tribunal après avoir été collectionneur de Tintin pendant vingt ans.