BANANA FIGHT – Tome 1. Le choc des Titans

Un western mêlant humour et fantastique avec bonheur, soutenu par un graphisme à couper le souffle.

Que se passe-t-il quand trois petites pestes assassinent leur instituteur avant de prendre la fuite ? Que se passe-t-il quand ils rencontrent sur leur route un bandit recherché par toutes les polices du pays qui s’apprête à monter le coup du siècle ? Que se passe-t-il quand le Prince des Ténèbres décide de se mêler de tout çà ?…

… Il se passe tout simplement que Reynes et Brrémaud nous offre une BD en or !

Un Grand Ouest américain, revisité aux couleurs du fantastique, dans lequel les « Zindians » se déplacent en Chwals – une sorte de croisement entre un lion et un cheval – , les autruches tirent les carioles et les géants sont bleus ! En fait les genres sont si habilement mêlés qu’on aurait bien du mal à classer « Banana fight » dans telle ou telle catégorie.

Et ca fonctionne puisque tout cela se mélange allègrement sans que le lecteur ne se pose la moindre question. De même Brrémaud arrive à nous rendre sympathiques des personnages parfaitement immoraux à commencer par Banana, 8 ans, qui a pendu son instituteur avec l’aide de ses camarades de classe Pamela et Donkey.

La manière dont les auteurs ont réussi à traiter la violence est d’ailleurs étonnante. Les scènes violentes sont nombreuses et très fortes (notamment l’épisode avec les indiens où les prisonniers sont frappés à coups de gourdin ou brûlés vifs) mais leur caractère dramatique fond complètement devant l’humour, l’ironie et la bonne humeur des personnages!

Le dessin de Reynès illustre parfaitement cette aventure car graphiquement, « Banana fight  » est une petite merveille. Le trait est fin et détaillé et les couleurs sont extrêmement soignées, autant pour les paysages de désert que de neige. Les planches représentant les Enfers sont également particulièrement réussies.
« Banana fight », une BD au ton déjanté à découvrir de toute urgence.

Banana fight, le site officiel
Paquet

Share