ALAIN AU PAYS DES MERVEILLES

alainaupaysdesmerveilles-2-1.jpg

Les aventures farfelues d’Alain, dessinateur de BD reconverti en censeur. Une BD interactive dont vous êtes… le crayon. Original.

Dessinateur de BD, Alain décide de se trouver un vrai travail: attaché de la censure au ministère du même nom. Mais alors qu’il vient à peine de commencer, un drôle de personnage gribouillé qu’il prend pour un chien parlant lui vole un tampon. En le prenant en chasse, il se retrouve à Imagiland, le pays des merveilles et de la création. Où malheureusement les habitants et les bulles de dialogue sont en train de se faire effacer.

A l’instar d’une certaine Alice sur la piste de son lapin trop pressé, notre brave Alain va alors vivre une foule d’aventures rocambolesques qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ne constituent pas l’élément le plus original de cet album en bichromie de jaune et noir, au trait simple. « Alain au pays des merveilles » est en effet une bande dessinée participative, une sorte de livre-jeu où le lecteur est invité d’entrée à se munir d’un crayon et d’une gomme.

Une catapulte, une tartine au jambon, une équipe de footballeurs ou même des intestins qui se déversent sur le sol, etc, à chaque page (assez épaisse pour pouvoir colorier) ou presque, Monsieur Poulpe et Davy Mourier demandent au lecteur de remplir des espaces restés vides à dessein. S’il y a des instructions à respecter, on a largement de quoi laisser courir son imagination… à défaut de son talent. C’est amusant, très personnalisé du coup, d’autant qu’un compte Instagram permet à chacun de poster sa propre page et de la comparer à d’autres. Revers de la médaille, difficile de prêter sa BD à un copain.

Dessinateur: Ariel Bittum – Scénaristes: Monsieur Poulpe et Davy Mourier – Editeur: Delcourt – Prix: 19,99 euros.

alainaupaysdesmerveilles-2-1.jpg

Share