OLD PA ANDERSON

, par Estelle

A la mort de sa femme, le noir Old Pa Anderson apprend la vérité sur la mort de sa petite-fille. Son unique but désormais : se venger. Un thriller efficace en plein coeur de la ségrégation raciale américaine.

L’Etat du Mississippi, dans les années 50. Depuis huit ans, Old Pa et Old Ma Anderson vivent avec le souvenir de leur petite-fille Lizzie, disparue mystérieusement. Mais quand Old Ma décède, Old Pa apprend que quelqu’un sait des choses sur la disparition de Lizzie. N’ayant plus rien à perdre, le vieil homme noir décide de faire justice lui-même, coûte que coûte.
Le nouvel album du duo père/fils Hermann et Yves H s’intéresse à une période de l’Histoire américaine pas si lointaine, celle de la ségrégation raciale et du traitement abject infligé aux "négros" dans le sud du pays à cause d’une simple question de couleur de peau… Nul besoin de grands discours, et là est la réussite de l’album, on ressent rapidement cette atmosphère malsaine où les suprémacistes blancs font régner une telle terreur que la communauté noire, comme au temps de l’esclavage, préfère faire profil bas et baisser les yeux en espérant que cela suffise à lui éviter les ennuis. Alors certes l’intrigue est simple, certes on assiste à un véritable déferlement de violence, certes on comprend vite que la fin ne peut être que tragique, mais le récit est d’une efficacité redoutable et ne peut que susciter l’indignation face au comportement des blancs. Hermann, tout juste élu Grand Prix de la Ville d’Angoulême 2016, livre de son côté de très belles planches en couleurs directes et en déclinaison de gris qui nous offrent notamment une traque nocturne plutôt haletante.
Le lecteur appréciera par ailleurs le dossier sur le racisme envers la communauté noire en fin d’album grâce à des cartes postales révoltantes représentant des lynchages de noirs dans les années 20 ainsi que des témoignages sur le quotidien dans le Sud des années 50-60. La ségrégation légale pris fin en 1954 suite à un arrêt de la Cour suprême mais son élimination fut compliquée par les forces réactionnaires dans le Sud. Près de dix ans plus tard, Martin Luther King prononçait encore son fameux "I have a dream"...

Dessinateur : Hermann - Scénariste : Yves H - Editeur : Le Lombard, collection Signé - Prix : 14,45 euros.