MORTS PAR LA FRANCE - Thiaroye 1944

, par Estelle

Répression d’une mutinerie ou massacre organisé ? 35 morts ou 300 ? Récit du combat mené par une historienne pour rétablir la vérité à la fin de la Seconde Guerre mondiale de tirailleurs sénégalais tués par l’armée française. Un hommage à des héros oubliés de l’Histoire.

1er décembre 1944, camp de Thiaroye, dans la banlieue de Dakar. L’armée française ouvre le feu sur des centaines de tirailleurs sénégalais tout juste rentrés de quatre années de captivité. Une mutinerie, dit la version officielle. Vraiment ?
"Morts par la France" raconte l’enquête obstinée menée 20 ans durant par l’historienne Armelle Mabon pour établir qu’il s’agissait en réalité d’un véritable crime d’État prémédité, plus de 300 hommes froidement exécutés par l’armée française. Racontant le difficile travail de recherches d’Armelle Mabon et ses retombées sur sa vie privée, la bande dessinée scénarisée par Pat Perna ("Forçats") tire petit à petit le fil jusqu’à ce fameux jour de décembre 1944. Bien découpé, entrecoupé de nombreux flashbacks, le récit s’avère à la fois documenté et vivant, tandis que les planches réalistes de Nicolas Otero ("AmeriKKKa", "Confessions d’un enragé") décrivent des scènes marquantes et des soldats expressifs.
Ce sont donc 132 pages d’un travail de mémoire nécessaire qui s’ajoutent à l’article des auteurs paru dans la revue XXI n°39 à l’été 2017, judicieusement reproduit en fin d’album. Mais le combat de l’historienne n’est pas fini. Elle réclame avec quelques-unes des familles des victimes la révision du procès qui aboutit à la condamnation des "mutins" et espère trouver les fosses communes où les soldats africains auraient été enterrés.

Dessinateur : Nicolas Otero - Scénariste : Pat Perna - Editeur : Les Arènes BD - Prix : 20 euros.