BLAKE ET MORTIMER - Tome 25. La vallée des Immortels, 1/2

, par Estelle

Blake et Mortimer se retrouvent au coeur d’une Chine en plein tourmente, entre les communistes de Mao, les nationalistes de Chiang-Kai-Chek et un seigneur de guerre prêt à tout pour s’accaparer un document historique.

Avec son 7e scénario des "Aventures de Blake et Mortimer" d’après les personnages fétiches d’Edgar P. Jacobs, Yves Sente nous transporte de Londres jusqu’à la Chine, à une période située dans le prolongement du "Secret de l’Espadon". Pendant que les communistes de Mao affrontent les nationalistes de Chiang-Kai-Chek et que le général Xi-Li cherche à mettre la main sur des documents historiques qui lui permettront de monter sur le trône, le professeur Philip Mortimer est amené à transporter une pièce archéologique chinoise et le capitaine Francis Blake participe à la défense de Hong Kong.
Première partie d’un diptyque, "La Vallée des Immortels" respecte l’esprit de la série originelle. Le trait ligne claire à quatre mains des Hollandais Teun Berserik et Peter van Dongen - qui ont pris le relais d’André Juillard - fonctionne bien et n’est pas avare en détails tandis qu’on retrouve l’atmosphère londonienne, le souffle aventurier de la série sur fond de géopolitique et d’engins innovants et bien sûr le fameux colonel Olrik qu’on avait laissé pour mort dans les décombres du palais impérial à Lhassa. A noter qu’outre l’hommage évident en couverture au "Lotus Bleu" de Tintin, on tombe aussi au milieu de la jungle sur un certain Odilon Verjus, clin d’oeil au brave missionnaire de Yann et Verron. Evidemment, comme tout "Blake et Mortimer" qui se respecte, les cases sont bavardes, très bavardes, pleines de récitatifs et de dialogues où le contexte géopolitique est minutieusement explicité et où le méchant met toujours un point d’honneur à expliquer ses plans par le menu. La lecture s’en retrouve d’autant plus alourdie même si l’intrigue reste intéressante.
En attendant le second volet du diptyque intitulé "Le Millième bras du Mékong", les inconditionnels de la série ont jusque mars 2019 pour se rendre à l’Abbaye Royale de l’Epau, dans la Sarthe, et y découvrir une exposition consacrée aux deux héros depuis les albums d’Edgar P.Jacobs jusqu’aux aventures imaginées par ses différents successeurs.

Dessinateurs : Teun Berserik et Peter Van Dongen - Scénariste : Yves Sente - Editeur : Dargaud, collection Blake et Mortimer - Prix : 16 euros.