BATARD

, par Estelle

Après un braquage exceptionnel, une mère et son fils sont poursuivis par la police et d’anciens complices. Un road-movie haletant.

D’abord publié en une quinzaine d’épisodes sous forme de fanzine sur le blog de Max de Radiguès, puis en version papier, "Bâtard" est aujourd’hui compilé en album au format poche. C’est un road-movie au coeur de l’Amérique dont il s’agit, la cavale d’une mère et de son fils recherchés par la police quelques jours après un casse collectif spectaculaire : pas moins de 52 braquages simultanés dans la même ville ! Mais May et Eugène apprennent rapidement par le journal télévisé que plusieurs braqueurs du groupe ont été retrouvés assassinés…
De la réalisation de ce fameux casse, on ne saura rien. Ce n’est pas cela qui a intéressé l’auteur d’"Orignal" ou de "La cire moderne" avec Vincent Cuvellier. A travers un dessin simple en noir et blanc et des décors minimalistes, il déroule un récit riche en tensions, et surtout faisant la part belle à la relation fusionnelle entre May et Eugène. De simples regards, de petits gestes suffisent à montrer que mère et fils sont prêts à tout l’un pour l’autre. La lecture est fluide, captivante et les révélations résonnent comme un coup de tonnerre. Bien joué.

Scénario et dessin : Max de Radiguès - Editeur : Casterman - Prix : 13 euros.