Tribune sur la "liberté d’importuner" des hommes : Emma réagit

, par Estelle

La dessinatrice répond en dessin à la tribune du "Monde" signée par une centaine de femmes, dont Catherine Deneuve.

La tribune publiée dans Le Monde il y a quelques jours et signée par une centaine de femmes, dont Catherine Deneuve, revendique la "liberté d’importuner" des hommes et proclame entre autres que "la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste". Des déclarations qui ont bien sûr suscité une vague d’indignation de la part des féministes et au delà. Emma, qui il y a quelques mois avait publié sur Facebook une bande dessinée illustrant "la charge mentale" qui repose sur les femmes, a elle aussi choisi de répondre à cette tribune sur le même réseau social. Et de réexpliquer dans une BD intitulée "Un rôle à remplir" la différence entre harcèlement et séduction en notant au passage que les femmes qui soutiennent cette "liberté d’importuner" sont issues d’un milieu relativement aisé. "Oui au harcèlement, s’il est mondain. Et pour la solidarité avec les autres femmes, on repassera".