FLAME OF RECCA – Tome 2

Une intrigue qui se complexifie dans ce 2e tome. L’histoire commence vraiment et promet d’être intense.

Recca Hanabishi a un rêve fou: ce jeune lycéen veut devenir ninja et servir un maître comme dans le Japon ancien. Un jour, ce garçon pas tout à fait comme les autres puisqu’il peut faire jaillir les flammes de ses mains, rencontre Yanagi Sakoshita, dotée elle aussi d’un pouvoir particulier: celui de guérir les gens. Recca décide d’en faire sa princesse et de la servir au péril de sa vie. Il en aura d’ailleurs l’occasion dès ce deuxième tome lorsqu’un mystérieux jeune homme, Tokiya Mikagami, entre en scène et attaque Recca en transformant l’eau en lame acérée.

Ce deuxième volume de « Flame of Recca », d’un style graphique très agréable, est facilement divisible en deux parties. Dans la première moitié du manga, le ton est franchement comique, c’est celui de la dérision, des blagues de potache. Recca (turbulent et peu assidu en cours), ses amis Domon (tout dans les muscles, rien dans la tête) et Fuko (énergique et un rien garçon manqué), et sa « princesse » Yanagi (timide, gentille et mangaka très amateur…) forment une fine équipe.

Une cassure s’opère à partir du combat avec Tokiya Mikagami et l’arrivée d’un nouveau professeur, fan de ninja comme Recca. L’enseignant vient de révéler à l’adolescent l’existence du clan Hokage, une armée ninja capable de fabriquer des armes extraordinaires et de contrôler le feu… lorsque tout bascule: des êtres inquiétants et cruels débarquent d’on ne sait où et sèment la mort.

L’intrigue apparaît soudain plus complexe qu’il n’y paraissait et on imagine que les prochains épisodes seront beaucoup plus sombres et les combats plus nombreux. L’histoire commence vraiment et promet d’être intense.

Tonkam

Share