L’Américain Ed Piskor est mort à 41 ans

Le dessinateur de la BD «Hip Hop Family Tree» était accusé de harcèlement sexuel vis à vis de plusieurs femmes. Il se serait suicidé.

Le dessinateur américain Ed Piskor, âgé de 41 ans, est décédé le 1er avril 2024, a annoncé sa famille, laissant derrière lui un très long message sur Facebook. Fin mars 2024, Piskor avait été accusé sur les réseaux sociaux par deux jeunes femmes – les dessinatrices Molly Dwyer et Molly Wright – d’avoir cherché à profiter de son statut pour obtenir des relations sexuelles. Dans son message sur Facebook s’apparentant à une lettre d’adieu et dans laquelle il donne sa version des faits, Piskor reconnait qu’il n’aurait « pas dû échanger » avec la première alors âgée 17 ans en 2020 mais dément les accusations de la seconde avec laquelle il a eu des relations consenties selon lui.
« Je suis vraiment désolé d’avoir été si stupide », commence son message sur Facebook. « J’ai été assassiné par des harceleurs sur Internet. En quantité massive. Certains d’entre vous ont contribué à ma mort en se divertissant avec des ragots. Je n’étais pas une IA. J’étais un véritable être humain », écrit-t-il aussi.


Ed Piskor était notamment connu pour «Hip Hop Family Tree», une série BD revenant en quatre tomes sur l’histoire de la danse urbaine, dans les années 70 et 80. Il était également l’auteur de « X-Men: Grand Design », une fresque résumant 60 ans d’histoires des mutants de Marvel. Il animait également l’émission « Cartoonist Kayfabe » sur YouTube, suspendue suite aux révélations des jeunes femmes.
Plusieurs grands noms de la BD alternative et du comic book lui ont rendu hommage, tels que Derf Backderf, Rob Liefeld, Simon Hanselmann ou encore Michel Fiffe.

Share