Emmanuel Reuzé : "Staline aurait-il fait des selfies ?"

, par Estelle

Après avoir imaginé le blog girly d’Hitler pour le magazine "Fluide Glacial", Emmanuel Reuzé a été invité à poursuivre dans cette veine avec d’autres grandes figures du XXe siècle. Leurs télescopages avec les nouvelles technologies sont vraiment très drôles et mettent en relief certains comportements excessifs sur les réseaux sociaux.

Comment avez-vous eu l’idée d’introduire les nouvelles technologies chez les grandes figures du XXe siècle ?
Emmanuel Reuzé. Pour se marrer avec B-gnet (l’auteur de l’hilarant "Bonsoir"), on avait le projet de parodier les blogs girly. J’ai donc dessiné le blog girly d’Hitler dans lequel le dictateur vêtu de rose se comporte comme une adolescente capricieuse. Cette histoire courte a été publiée dans Fluide Glacial et je n’avais pas l’intention d’aller beaucoup plus loin. C’est Yan Lindingre qui m’a proposé de réaliser les blogs d’autres dictateurs pour en faire un album.

Il y a beaucoup de dictateurs dans cet album. C’est plus facile d’être drôle avec eux ? 
E.R. Ce n’est pas forcément plus facile mais j’ai un penchant pour l’humour noir. C’est sûrement une des raisons pour lesquelles on trouve autant de personnages peu recommandables dans ce livre. Pour varier un peu, j’ai quand même ajouté des personnages positifs comme Gandhi ou Elvis. Mais c’est évidemment plus agréable de ridiculiser des gens pour qui l’on n’a aucune sympathie. J’ai plus de plaisir à me moquer de Staline ou de Pétain qu’à faire rire d’Einstein ou d’Elvis.



Certaines planches fonctionnent sur deux niveaux. On peut rire des personnages mais aussi rire de situations très contemporaines comme ces aînés qui galèrent avec un ordinateur. Vous avez recherché ce double niveau ? 
E.R. Oui, car c’est ce principe qui donne l’unité de l’album : comment les dictateurs du XXe auraient utilisé les réseaux sociaux ? Staline aurait-il fait des selfies ? Pétain aurait-il eu sa page Facebook ? Mao aurait-il posté des vidéos sur YouTube ? La confrontation entre les deux époques est un des ressorts du comique.

Derrière ces gags, on peut percevoir une (petite) critique des réseaux sociaux…
E.R. Les réseaux sociaux, je connaissais assez mal. Pour écrire ce livre, j’ai dû m’inscrire sur Facebook, Twitter, Linkedin, etc… afin d’en comprendre le fonctionnement. Dans l’idée, je trouve ça plutôt bien. Mais ici, ce sont plus les outrances de certains utilisateurs que j’ai mis en scène. Par exemple, chercher à avoir un maximum d’amis sur Facebook sans se préoccuper de qui ils sont, tromper ses correspondants sur sa vraie nature, se permettre des bassesses sous couvert de l’anonymat, etc… Parfois, j’en reste pantois ! Quand des gens postent des photos de leur nourriture pour nous montrer ce qu’ils ont mangé le midi, je me demande qui cela peut intéresser (à part leur maman). La comédie, c’est mettre en évidence les travers de l’homme pour en rire. Les réseaux sociaux offrent une matière première intarissable aux humoristes. Aujourd’hui, on n’a plus besoin de traîner dans les bars pour entendre des grosses conneries.

En plus des histoires courtes, il y a ces pages "Error 404"… 
E.R. Ces pages présentent des parodies de sites comme Leboncoin.fr, Mesopinions.com ou Amazon.fr. On y trouve des petits gags à picorer. Le but de ces pages était de rythmer l’album en évitant qu’il ne soit qu’une succession d’histoires courtes. Elles permettent aussi de placer des dictateurs dont je ne parlais pas dans l’album.



Cet album vous a demandé de caricaturer beaucoup de personnages. C’est un exercice que vous appréciez ?
E.R. La caricature de personnages célèbres est un exercice que je pratiquais assez peu. Il a donc fallu que je m’y mette pour les nécessités de cet album. J’ai travaillé avec Hervé Fayol qui est un excellent caricaturiste. Il m’a beaucoup aidé sur les crayonnés de l’album.

Propos recueillis par Emmanuel Lafrogne
(sur Twitter)

"Ennemisdavant.com" par Emmanuel Reuzé et Fayol. Fluide Glacial. 12 euros.