VENOSA - Tome 1. Cinq cadavres sur le pavé

, par Estelle

Des brigands se retrouvent entraînés bien malgré eux dans un complot royal, sur fond de drogues et de magie noire. Premier tome alléchant d’une série d’heroïc-fantasy décalée.

Bienvenue à Venosa, ville cosmopolite qui doit sa richesse à la vente d’une drogue particulièrement dure : l’opalum. La fille du roi Jaranis elle-même est devenue complètement accro, aussi pour en finir décide-t-il de faire le siège de la cité. Pendant ce temps, à l’intérieur, une bande de voleurs emmenée par un certain Epine attaque un convoi de marchandises et ligote les soldats. Mais les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu. Deux des pillards sont soudain pris d’un accès de démence et découpent en rondelles les prisonniers !
"Venosa", c’est un univers à part entière. Une ville à tendance moyenâgeuse dans laquelle se croisent des personnages variés, humains, animaux anthropomorphes, bestioles bizarroïdes comme ces limaces géantes… L’ambiance est très sombre, la violence et la mort omniprésentes mais l’humour et les dialogues modernes apportent de la légèreté à l’ensemble. Les personnages principaux sont quant à eux charismatiques, que ce soit Épine le chef des voleurs, le représentant de la loi Gargarine ou même Ibzik le terrifiant magicien…
Amateurs d’heroïc-fantasy décalée, ce premier tome de "Venosa" - qui est loin de livrer le fin mot de l’histoire - s’avère prometteur.

Dessin et scénario : Olivier Milhiet - Editeur : Delcourt, Terres de légende - Prix : 14,50 euros.