FLORA ET LES ÉTOILES FILANTES

, par Estelle

Le blues d’une quadra divorcée en quête d’amour. Petite comédie romantique sans prétention la crise de la quarantaine au féminin.

Depuis qu’elle a divorcé après 20 ans de mariage, Flora tente de retrouver l’âme soeur. Mais même à l’heure d’internet, ce n’est pas si simple pour cette quadra sympathique qui peut heureusement compter sur le soutien de son vieux voisin, Vénérable, et de ses copines célibataires l’exigeante Roxane et la cadre dynamique Léa.
Petite comédie romantique scénarisée par Chantal Van den Heuvel, "Flora et les étoiles filantes" suit Flora et ses moments de blues, de solitude, de peur du temps qui passe, de questionnements existentiels, mais aussi de joie, d’amitié et même d’amour. Bref une tranche de vie toute simple et un album à la fois romantique et mélancolique sans prétention qui évoque avec tendresse la crise de la quarantaine au féminin et le quotidien de ces "célibattantes" à qui la liberté commence à peser. Rien de vraiment nouveau donc mais la lecture n’est pas désagréable.
Le trait tout en douceur et surtout la colorisation sont en revanche plus originaux : les couleurs sont assez étonnantes avec une gamme chromatique étroite, les bordures de cases sont globalement absentes et les décors sont peu présents, Daphné Collignon faisant la part belle aux cadrages serrés sur les visages.

Dessinatrice : Daphné Collignon - Scénariste : Chantal Van den Heuvel - Editeur : Le Lombard - Prix : 14,45 euros.