DJINN - Tome 3. Le Tatouage

, par Estelle

Sans s’essouffler, Ana Mirallès et Jean Dufaux nous offre un troisième tome qui sent bon la magie de l’Orient et l’érotisme torride.

Jade, la favorite du Sultan, et son amant anglais Lord Nelson auraient-ils détourné le trésor que la Turquie destinait à l’effort de guerre de l’Allemagne en 1912 ? 80 ans plus tard, Kim Nelson, la petite-fille de Jade, cherche à découvrir la vérité. Mais elle n’est pas la seule, le fameux trésor du Sultan intéresse beaucoup de monde. A commencer par Sarki - chef de tribu rebelle et descendant d’un des principaux acteurs des événements de l’époque - qui usant de sortilèges hypnotiques, fait de Kim sa favorite, la réincarne en Jade et lui fait revivre en rêve l’aventure de son aïeule… Kim découvre alors à son tour les lois du harem, les plaisirs érotiques et la soumission à un maître.

Jade, la favorite du Sultan, et son amant anglais Lord Nelson auraient-ils détourné le trésor que la Turquie destinait à l’effort de guerre de l’Allemagne en 1912 ? 80 ans plus tard, Kim Nelson, la petite-fille de Jade, cherche à découvrir la vérité. Mais elle n’est pas la seule, le fameux trésor du Sultan intéresse beaucoup de monde. A commencer par Sarki - chef de tribu rebelle et descendant d’un des principaux acteurs des événements de l’époque - qui usant de sortilèges hypnotiques, fait de Kim sa favorite, la réincarne en Jade et lui fait revivre en rêve l’aventure de son aïeule… Kim découvre alors à son tour les lois du harem, les plaisirs érotiques et la soumission à un maître.

La couverture du "Tatouage" est à l’image de l’abum tout entier. Sensuelle et envoûtante. Les femmes superbes et sulfureuses, les corps nus, les scènes érotiques et les couleurs tamisées d’Ana Mirallès sont une invitation à se laisser envahir par la magie de l’Orient. Mais derrière les charmes mystérieux du harem, transparaît un monde régi par des règles très strictes. Sans pudeur, Dufaux aborde d’ailleurs ici le thème de la soumission sexuelle. Un pari risqué pour l’auteur mais réussi car le scénario ne sombre jamais dans la vulgarité ni le graveleux. C’est pourtant bel et bien de prostitution dont il s’agit. Le trait fin et subtil de la dessinatrice y est sans doute aussi pour beaucoup, de même que sa capacité à suggérer plutôt qu’à montrer…

De toute façon "Djinn" ne se limite pas à une succession d’images érotiques. Ce troisième tome en particulier puisqu’on avance dans le récit beaucoup plus que dans les deux précédents opus. Très bien menée, l’histoire se lit sur plusieurs plans. D’une part, elle opère d’incessants va-et-vient entre le passé et le présent ; d’autre part, elle nous plonge dans les rêves de Kim sous hypnose. On en apprend davantage sur Jade mais aussi sur les véritables motivations des personnages qui gravitent autour de Kim. Erotisme rime parfois avec machiavélisme.

A noter qu’une aquarelle inédite est offerte avec l’achat de ce superbe tome 3.

- Dargaud