CHEMIN DES SOUVENIRS

, par Estelle

Un petit garçon bleu part à la recherche de la petite fille rouge qui accapare ses pensées. Une fable enfantine graphiquement très originale.

On se souvient de l’audacieux "Au pays des lignes", album totalement muet et dessiné entièrement au stylo feutre, nommé dans la sélection jeunesse du Festival d’Angoulême 2015. "Chemin des souvenirs" en est la suite directe. On retrouve donc le fameux petit garçon bleu qui va parcourir les montagnes à la recherche de celle qu’il aime, la petite fille rouge - qu’il avait sauvé des griffes d’un monstre jaune dans le premier opus – dont le souvenir l’obsède...
"Chemin des souvenirs" emmène les enfants à partir de six ans dans un périple semé d’embûches et riches en drôles de rencontres. Les enfants aimeront tomber nez à nez avec cet inquiétant fantôme géant ou cette serviable voyante. Les plus perspicaces et les adultes saisiront la symbolique de la quête où le héros se noie dans l’eau comme s’il perdait courage, se perd dans les chemins montagneux comme s’il devait trouver des réponses à ses interrogations. Amitié, solidarité, amour et jalousie sont les thèmes qui jalonnent le récit. Tous les lecteurs en tout cas apprécieront le formidable travail graphique de Victor Hussenot, graphiste de formation qui joue avec aisance des couleurs malgré la simple utilisation de stylo-feutres ; innove dans la composition d’une planche à l’autre ; mêle la nature délicate aux formes géométriques ; et joue sur les notions d’espace et de temps avec un personnage que l’on voit circuler dans une seule et même image.
A l’instar de l’album précédent, "Chemin des souvenirs" est donc à la fois un exercice de style gonflé et une jolie petite fable.

Dessin et scénario : Victor Hussenot – Editeur : La Joie de Lire, collection Somnambule – Prix : 10 euros.