CHAROGNE

, par Estelle

Faute de curé au village, des habitants sont chargés de lui amener le corps de leur maire pour qu’il soit béni. Mais la route ne sera pas de tout repos. Un puissant thriller rural.

Il fallait bien que cela arrive. Le maire respecté d’un village isolé de l’Aude vient de mourir d’une crise cardiaque mais le curé ne viendra pas lui offrir les derniers sacrements tant que le toit de l’église qui s’est effondré n’aura pas été réparé. Les villageois décident donc de porter la dépouille au curé. Mais le sentier est très escarpé et, au coeur de l’été 1864, les orages menacent. La virée macabre des villageois chargés de descendre le cercueil sur leurs épaules va peu à peu se transformer en descente aux enfers.
Un paysage montagneux à la fois grandiose et rude, un village pauvre et isolé, des paysans bourrus, solidaires malgré des rancoeurs entre familles et des secrets bien enfouis… Benoît Vidal ("Pauline à Paris") et Borris ("Lutte Majeure") font de ce terreau fertile, la base de leur one-shot de 160 pages. S’ils se sont également inspirés d’un village et d’un sentier existants et d’une église hors service bien réelle, le dernier voyage du maire, lui, doit tout à la fiction. Et c’est un véritable thriller rural dont il s’agit où le lecteur prend peu à peu conscience du double sens du titre. Un récit qui monte crescendo dans les révélations et l’horreur à mesure que les éléments s’abattent sur les malheureux porteurs qui semblent enchaîner les obstacles. Le noir et blanc aux légères nuances sépias des planches vient renforcer cette tension tandis que les scènes sous les trombes d’eau sont particulièrement réussies, insistant sur le caractère éprouvant de la descente jusqu’au curé. Une surprenante et captivante lecture.

Dessinateur : Borris - Scénaristes : Benoit Vidal et Borris - Editeur : Glénat, label Treize Etrange - Prix : 19 euros.