AU TEMPS DES REPTILES

, par Estelle

Découvrez la rude vie des dinosaures à l’ère du Crétacé. Une histoire sans parole, brute et sauvage qui fonctionne comme un documentaire animalier.

Une centaine de pages pour raconter une tranche de la vie d’un dinosaure dans un monde sans pitié, sans aucun dialogue ni voix off, voilà qui est plutôt audacieux. Premier titre de Paperback, la nouvelle collection de Casterman dirigée par Basile Béguerie et dédiée à des albums indépendants américains, "Au temps des reptiles" se déroule à l’emplacement de l’Egypte actuelle mais à une époque où le climat était plus chaud et plus humide.
Les fans des dinosaures comme Ricardo Delgado seront servis car le récit s’avère être un véritable documentaire animalier donnant l’occasion de découvrir une variété incroyable de ces créatures. Avec une constante : la nécessité de se nourrir, se battre, se cacher, se reproduire... Ici donc, pas de méchants ni de gentils - même si le héros (un spinosaure) a un petit quelque chose d’attachant -, pour tous il est question de survie : manger ou se faire manger.
L’univers s’avère crédible mais manque toutefois de clarté : pour dessiner cette histoire muette très brute, l’auteur de "Age of Reptiles" a en effet opté pour un trait assez épais, des cases chargées parfois trop petites et des couleurs pas forcément bien tranchées. Résultat, on s’abîme un peu les yeux à suivre notre spinosaure au milieu de la jungle.
A noter pour ceux qui ne sont pas spécialement calés en dinosaures qu’en fin d’album une série de croquis permet de retrouver le nom de ceux qui se promènent dans "Au temps des reptiles".

Dessin et scénario : Ricardo Delgado - Editeur : Casterman, collection 
Paperback - Prix : 16 euros.