AU RITZ DES FRITZ

, par Estelle

Un soldat allemand anti-nazi raconte sa détention dans un camp de prisonniers sur le sol américain. Un album instructif réussi sur un épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale.

Capturé lors de l’offensive alliée en Normandie en juin 1944, Dan Pabel est transféré sur le sol américain dans un camp de prisonniers allemand soumis aux "règlements en vigueur dans [son] armée" selon la Convention de Genève. Anti-nazi convaincu, Dan doit faire face au climat de terreur instauré par les prisonniers pro-nazis qui ont pris le pouvoir à l’intérieur du camp.
Quelque 425.000 prisonniers allemands ont vécu dans 700 camps aux Etats-Unis, basés de la frontière du Canada jusqu’à celle du Mexique. pendant la Seconde Guerre mondiale. Un épisode méconnu de cet époque que nous fait découvrir Nathalie Bodin ("Ourachima le brave") à travers un récit bien documenté qui mêle petite et grande Histoire. On y découvre des camps régis par une hiérarchie parallèle, une sorte de Gestapo qui traque les opposants à Hitler et ceux qui ne croient plus à la victoire du Reich et qui les exécute en toute impunité. On y découvre aussi des camps de prisonniers "normaux", remplis de "types peu recommandables" selon les Américains, comme des communistes et des déserteurs…
Les planches en noir et blanc réalistes réalisées au fusain retranscrivent bien l’atmosphère des films de cette époque. La voix off apporte le contexte et les précisions documentaires nécessaires sans alourdir le récit. Au final, "Au Ritz des fritz" est un album instructif au ton grave mais avec une pointe de légèreté.
Un film documentaire d’une trentaine de minutes retraçant la création de "Au Ritz des Fritz", réalisé par Marie Delaunay, la soeur de l’auteure, est visionnable sur Vimeo.

Dessin et scénario : Nathalie Bodin - Editeur : La Boîte à Bulles - Prix : 19 euros.