ALPHA, PREMIÈRES ARMES - Tome 2. Solo

, par Estelle

Un préquelle mettent en scène l’agent Alpha. Tout juste sorti de l’armée, il enquête sur la mort de son ami dans un détournement d’avion. Très classique mais efficace.

Pourquoi et comment Dwight Delano Tyler alias Alpha, le talentueux agent de la CIA, s’est-il engagé dans cette voie ? Préquelle à la fameuse série "Alpha" menée par Jigounov et Lamquet, cette série sous-titrée "Premières armes" en est à son deuxième opus. Tyler a quitté l’armée pour enquêter sur la mort de son ami Boyle tué au cours au cours d’une intervention sur un détournement d’avion. Enrôlé par un certain Milard qui lui raconte qu’il est infiltré dans les sphères de pouvoir à Washington, il s’infiltre dans les locaux de Thirdnail, le fabricant du processeur espion TH-1 qui aurait quelque chose à voir avec l’affaire du détournement.
Outre le fait que l’on apprend l’origine du nom de code que s’est choisi Tyler, "Solo" est un bonne histoire d’espionnage concoctée par Emmanuel Herzet où l’on se demande tout au long de l’album qui espionne qui finalement… Même le Mossad s’avère être de la partie ! Au dessin Eric Loutte, que les amateurs de la série d’aviation "Bigles" connaissent bien, signe un récit très classique mais aux scènes d’action réalistes plutôt réussies.

Dessinateur : Eric Loutte - Scénariste : Emmanuel Herzet - Editeur : Le Lombard, collection Troisième Vague - Prix : 12 euros.