Un collectif des créatrices de BD contre le sexisme

, par Estelle

Une centaine de professionnelles du 9e art ont élaboré une charte pour dénoncer les aspects du sexisme dans ce champ littéraire, tout en énonçant des méthodes pour le combattre.

"Notre travail étant perpétuellement l’objet de questions sexuées auxquelles ne font pas face nos collègues masculins, nous créatrices de bande dessinée avons décidé de nous rassembler pour dénoncer les formes que prend le sexisme dans ce champ littéraire, tout en avançant des façons de le combattre." Une centaine de femmes - de Marguerite Abouet à Georgia Webber en passant par Pénélope Bagieu, Florence Cestac ou Marjane Satrapi - ont ainsi décidé de créer le Collectif des créatrices de BD contre le sexisme.
Une initiative née au printemps 2015 après que Julie Maroh et Jeanne Puchol aient été contactées par le Centre Belge de la Bande Dessinée pour participer à une exposition collective intitulée "La bd des filles" et faisant la part belle aux "BD pour ados, BD féministes, BD romantiques pour dames solitaires, BD pour accros au shopping". Un projet et "des stéréotypes de genre" qui ont provoqué une vague d’indignation chez les professionnelles.
A travers leur charte, les créatrices de bande dessinée appellent donc "tous les acteurs de la chaîne du livre à prendre conscience de leur responsabilité dans la diffusion de supports narratifs à caractère sexiste" : "Les auteur(e)s et intervenant(e)s dans la chaîne du livre devraient rendre visibles davantage de femmes, de schémas familiaux et homoparentaux, de personnes de couleur, de pluralité ethnique et sociale. Nous attendons des créateurs, éditeurs, institutions, libraires, bibliothécaires et journalistes qu’ils prennent la pleine mesure de leur responsabilité morale dans la diffusion de supports narratifs à caractère sexiste et en général discriminatoire (homophobe, transphobe, raciste, etc). Nous espérons les voir promouvoir une littérature qui s’émancipe des modèles idéologiques basant les personnalités et actions des personnages sur des stéréotypes sexués. Nous encourageons les libraires et les bibliothécaires à ne pas séparer les livres faits par des femmes ou soi-disant adressés aux filles lorsqu’ils organisent leurs étalages."
Outre l’énoncé de la charte, le site internet regroupe une longue liste de témoignages sur le thème "Alors, c’est comment d’être une femme dans la BD ?!".