Sous la pression, Marsault quitte le 9e art

, par Estelle

Suite à des menaces et des actes de vandalisme, le dessinateur controversé et les éditions Ring se séparent.

Dans un long communiqué publié sur Facebook, les éditions Ring ont annoncé leur séparation d’avec le dessinateur Marsault, suite à des menaces et des actes de vandalisme perpétrés "pour la deuxième fois en deux ans" sur les murs de la maison d’édition dans le Ve arrondissement de Paris par "des brutes s’auto-déclarant "féministes antifascistes". Auteur très polémique, Marsault est en effet régulièrement accusé d’être misogyne, réactionnaire, homophobe ou d’extrême droite. Rien que le mois dernier, le dessinateur a ainsi publié sur Facebook un texte dénonçant "la société multiraciale" qui "ne peut mener qu’à une boucherie" et un autre comparant défavorablement l’art contemporain à l’art du IIIe Reich… Et début septembre la galerie parisienne Art Maniak a renoncé à présenter les planches de Marsault suite à des menaces (lire notre article du 5/09/18). D’après Ring, c’est Meursault qui a décidé "de se retirer du monde de la bande dessinée pour une durée indéterminée" après la parution de sa prochaine BD "FDP : l’ultime croisade". Le dessinateur devrait expliquer dans quelques jours cette "très douloureuse décision", selon son compte Facebook, "sous la forme d’une longue interview vidéo".