La BD portugaise timbrée

, par Estelle

La Poste du Portugal vient d’émettre une série de timbres représentant huit héros nationaux.

Une émission philatélique commémorative représentant huit héros issus de la bande dessinée portugaise est en vente depuis le 8 octobre 2004 dans la péninsule ibérique.
En fait, il s’agit de deux blocs de timbres représentant quatre personnages chacun. Le premier bloc, proposant des timbres de 0,30, 0,45, 0,56 et 0,72 euro, réunit : l’espion Acácio (1977) de Fernando Relvas, édité dans le magazine Tintin sous la forme d’histoires courtes de deux pages ; Tomahawk Tone (1952) de Vítor Péon, héros de western luttant toujours pour l’opprimé et la justice ; Jim del Mónaco (1981) d’António Simões et Luís Louro, une parodie de récits d’aventures dans le style ligne claire ; et Pitanga (1985) d’Arlindo Fagundes, les aventures d’un coiffeur à domicile qui abordent des questions d’actualité comme les aliments transgéniques, le trafic de femmes ou le racisme.

Le second bloc, composé de 4 timbres de 0,50 euro, illustre : Quim et Manecas (1915) de Stuart de Carvalhais, une BD proposée dans O Seculo Comico appréciée tant chez les plus jeunes que les adultes du fait de ses allusions sociales et politiques ; Guarda Abília (1998) de Júlio Pinto décrit les évènements marquants de la fin du XXe siècle selon une femme policière, en mêlant humour, philosophie et sexe ; Simão Infant (1946) de Raul Correia et Eduardo Teixeira d’Eduardo Teixeira, narrant l’épopée de Vasco de Gama vue à travers les yeux dun enfant qui l’accompagne ; et A Pior Banda do Mundo (1999) de José Carlos Fernandes mettant en scène dans des tons ocre et sépia les plus mauvais musiciens au monde.
Le choix des bandes dessinées ainsi mises à l’honneur a été fait par Pedro Cleto, critique BD et collectionneurs de timbres sur ce thème. Le design de la collection a été réalisé par Jorge Silva.

- CTT Correios