UN LOUP EST UN LOUP - Tome 1

, par Estelle

1763. Des chasseurs tuent une louve qui allaitait encore ses petits. Quelques semaines plus tard, la femme d’un sabotier accouche de quintuplés. Premier volet prometteur d’un adaptation d’un roman de Michel Folco.

Ces cinq gamins qui nous regardent d’un oeil mauvais en couverture ont quelque chose d’inquiétant. Clodomir, Pépin, Dagobert, Clotilde et Charlemagne sont des quintuplés, nés en mars 1763 dans le modeste foyer du sabotier Clovis Tricotin et de sa femme Apolline. Les gamins grandissent dans la joie, inséparables et se parlant même dans un langage inventé par eux. Jusqu’au jour où Clovis est mordu par une vache enragée....
Pierre Makyo et Federico Nardo adaptent en deux tomes le roman "Un Loup est un loup" de Michel Folco paru en 1995. Deux albums cela peut paraître court quand l’on sait que le roman est un pavé de plus de 600 pages. C’est d’autant plus étonnant que dans ce tome 1 le personnage principal reste le père et ce n’est que dans les dernières pages que Charlemagne, le dernier né mais aussi le plus malin et le meneur de la fratrie, est mis en avant. Si tout au long de l’album on ne peut donc s’empêcher de s’interroger sur la cohérence de ce long "prologue", on en apprécie pas moins cette histoire qui nous embarque dans la France populaire du XVIIIe siècle. En soignant les décors, les costumes et tout ce qui faisait le quotidien du village de Racleterre en Rouergue, l’Italien Nardo donne d’ailleurs une vision plutôt réaliste du contexte historique. Après cette agréable lecture, on attend de pied ferme le deuxième et dernier volet pour voir comment Makyo (qui a déjà adapté en diptyque "Le vent des Khazars" de Marek Halter avec Nardo) a synthétisé le roman d’origine.

Dessinateur : Federico Nardo - Scénariste : Makyo - Editeur : Glénat - Prix : 14,95 euros.