LES 7 MERVEILLES - Tome 2. Les Jardins de Babylone

, par Estelle

Jardinier des Jardins suspendus de Babylone, un esclave juif doit absolument faire fleurir une rose rare pour éviter la mort de ses compagnons. Un one-shot prenant.

Nouvelle série-concept de Delcourt, "Les 7 Merveilles" se propose de raconter en sept one-shots une histoire autour d’une des Sept Merveilles de l’Antiquité. Après la statue de Zeus et avant le phare d’Alexandrie, Luca Blengino, qui scénarise tous les albums, se penche sur les fameux jardins suspendus de Babylone qui auraient été créés par Nabuchodonosor pour faire plaisir à sa femme originaire d’un pays Leur existence même est toutefois mise en doute car on n’en a jamais retrouvé de traces archéologiques.
Dans ce deuxième tome donc, nous sommes en 585 avant J.-C à l’époque de l’esclavage du peuple juif à Babylone. Du fait de ses grandes connaissances en botanique, l’esclave Hesediel est promu jardinier par Nabuchodonosor. Mais celui-ci, apprenant la relation que le jardinier entretient avec une prêtresse, lui donne un an pour faire éclore une rose rare. A défaut, lui, son amante et 99 autres juifs seront tués.
Que les Jardins de Babylone aient ou non réellement existé, le scénariste italien a en tout cas construit un scénario cohérent. Si le monument antique est un cadre grandiose joliment servi par le dessin minutieux de Robert Ali, le récit s’intéresse surtout aux hommes : aux dures conditions de vie des esclaves emmenés de Jérusalem à Babylone et surtout au personnage de Nabuchodonosor que Blengino a choisi de présenter comme un homme ambivalent, cultivé et curieux mais aussi capable d’une cruauté incroyable. Le résultat est un album prenant.

- Delcourt</a