La Cité de la BD touchée par la réforme du dépôt légal

, par Estelle

Le dépôt légal en bande dessinée géré à Angoulême pour le compte de l’Etat va cesser d’être alimenté fin janvier.

Le dépôt légal est l’obligation pour tout éditeur, imprimeur, producteur, importateur de déposer chaque document qu’il édite, imprime, produit ou importe en France à la Bibliothèque de France, en deux exemplaires papier. Concernant la bande dessinée, la BnF conservait jusqu’alors un exemplaire et, en vertu d’une convention, envoyait depuis 1984 le second à la Cité Internationale de la Bande Dessinée à Angoulême.
Or dans le cadre d’une réorganisation de la BnF et la disparition du deuxième exemplaire papier, ce dépôt légal va cesser d’être alimenté fin janvier 2015 même si le dépôt légal tel qu’il est aujourd’hui devrait rester à Angoulême, selon Charente Libre. "Nous avons sollicité les éditeurs pour qu’ils alimentent notre fonds de façon volontaire. On commence déjà à voir arriver des choses", a précisé par ailleurs au quotidien Catherine Ferreyrolle, la directrice de la bibliothèque de la Cité et du fonds patrimonial.