Fauve polar SNCF 2015 : les cinq BD en lice

, par Estelle

Parmi les prix du 42e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, le Fauve polar SNCF est décerné en partenariat avec la SNCF. Zoom sur les cinq albums en compétition.

Le Fauve polar SNCF 2015 sera remis lors de la grande cérémonie de clôture du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême qui se tiendra du 29 janvier au 1er février 2015. Petit retour sur les cinq bandes dessinées en compétition.

- "Moi, assassin" (Keko et Antonio Altarriba - Denoël Graphic) : un professeur d’Histoire de l’Art espagnol élève l’assassinat sanglant au rang d’art. C’est un polar très original parfaitement maîtrisé, un cauchemar montant en puissance au fil des pages et aux effets graphiques saisissants comme ces planches en noir et blanc ponctuées de temps à autre de taches rouge. L’album a déjà reçu le Grand Prix de la critique 2015 décerné par l’Association des Critiques et journalistes de Bandes Dessinées (ACBD).

- "Wet Moon", tome 1 (Atsushi Kaneko - Casteman/Sakka) : un jeune inspecteur nippon est obsédé par la lune et une meurtrière présumée en fuite. Dans cette atmosphère étrange où l’élégance des protagonistes côtoie les scènes de crime les plus glauques, une sorte de Las Vegas nippon au parfum de débauche et de corruption est caressée par des visions lunaires surréalistes à la Méliès... Etrange et fascinant.

- "Petites coupures à Shioguni" (Florent Chavouet - Picquier) : une jeune voleuse au pull rose, trois yakuzas à lunettes noires, un restaurant saccagé, la joue du cuisinier passée sur le grill et un tigre échappé d’un zoo... mais que s’est-il passé dans la nuit du 26 octobre dans la ville japonaise de Shioguni ? Une enquête policière construite comme un puzzle et graphiquement très inventive qui, cerise sur le gâteau, nous plonge dans le Japon moderne quotidien. Un bel objet.

- "Fatale" (Max Cabane et Jean Patrick Manchette - Dupuis/Aire libre) : l’histoire d’une mystérieuse jeune femme qui après avoir camouflé en accident le meurtre d’un chasseur, part avec une forte somme d’argent s’installer dans une ville où elle côtoie les habitants influents. Une adaptation fidèle et intrigante du roman de Manchette.

- "Gotham Central", tome 1 (Michael Lark, Ed Brubaker et Greg Rucka - Urban Comics) : le fonctionnement du commissariat central de Gotham City, rempli de policiers qui doivent faire avec un encombrant justicier masqué. Un point de vue original et efficace sur cette bonne vieille ville corrompue qu’est Gotham.