Céline Wagner, Grand Prix Artémisia 2017 avec "Frapper le sol"

, par Estelle

L’association avait sélectionné 13 albums de bande dessinée pour cette récompense exclusivement destinée aux femmes. Pour la première fois, trois autres prix ont été décernés.

Les albums récompensés par les prix Artémisia 2017 ont été dévoilés. Cette année, ce n’était en effet pas un mais quatre prix qui ont annoncés - date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir – afin de souligner "la production abondante et en constante progression de bandes dessinées réalisées par les femmes" :

  • Grand Prix Artémisia : Céline Wagner pour "Frapper le sol" (Actes Sud-L’An 2), un hommage à Tatsumi Hijikata qui créa le butô à la fin des années 50 au Japon.
  • Prix Artémisia Humour : Jacky Fleming pour "Le problème avec les femmes" (Dargaud). Ce recueil de dessins humoristiques retrace avec ironie l’évolution de la femme dans notre société.
  • Prix Artémisia Avenir : Chloé Wollmer et Carole Maurel pour "L’Apocalypse selon Magda" (Delcourt). L’apocalypse annoncée il y a un an n’aura finalement pas lieu ! Tandis que l’humanité tout entière célèbre la nouvelle, Magda, 14 ans, elle, est dévastée.
  • Prix spécial du jury Artémisia : Nicole Augereau pour "Quand viennent les bêtes sauvages" (FLBLB), une biographie du chanteur haïtien Manno Charlemagne dont les chansons ont défié la dictature Duvalier.

Sandrine Revel avait remporté le Prix Artemisia 2016 avec "Glenn Gould, une vie à contretemps" (Dargaud). Le jury avait également récompensé Théa Rojzman pour "Mourir (ça n’existe pas)" (La boîte à bulles) d’une mention spéciale du jury.

- Prix Artémisia : les nominées 2017