Barbara Yelin remporte le prix Artémisia 2015 avec "Irmina"

, par Estelle

L’association avait sélectionné une dizaine d’albums de bande dessinée pour cette récompense exclusivement destinée aux femmes.

Le 8e Prix Artémisia - qui récompense album réalisé intégralement par une ou plusieurs femmes - est attribué cette année à Barbara Yelin pour son livre "Irmina" paru aux éditions Actes Sud - L’An 2 . Il raconte l’histoire vraie d’une jeune Allemande (la grand-mère de Barbara Yelin) partie en Angleterre dans les années 30, qui tombe amoureuse d’un brillant boursier d’Oxford originaire de la Barbade. Malgré ses rêves de liberté et ses espoirs d’indépendance, contrainte de revenir en Allemagne, elle y épouse finalement un architecte, officier dans la SS qui meurt à la guerre. "La mise en perspective de cette histoire familiale au regard de la tragédie de l’histoire, conduit la dessinatrice à jongler avec honnêteté entre l’affection naturelle pour son personnage et la démonstration de sa compromission", explique Lucie Servin pour l’Association Artémisia. "Cette trajectoire dessine ainsi les contours d’une vie ratée, une vie où le "ce qui aurait pu" dégoûte de "ce qui a été", et résonne comme un avertissement contre la passivité et la résignation volontaire, montrant sans excuser la lâcheté d’un peuple en miroir de cette destinée".
La remise du prix aura lieu le 27 janvier 2015 à la librairie La Hune à Paris. Le Prix Artemisia 2014 avait été remis à Catel pour "Ainsi soit Benoîte Groult" paru aux éditions Grasset.
Par ailleurs, l’Association Artémisia réaffirme son "soutien à Charlie Hebdo, aux femmes et aux hommes engagés dans la presse et la création. Nous dédions ce prix à la liberté d’expression et aux femmes, en hommage à Elsa Cayat assassinée, à Catherine Meurisse, dessinatrice de notre sélection, et à toutes celles qui continueront à faire entendre la voix et le rire des femmes dans la presse indépendante."