Category: Interviews

Tristan Roulot : « Une épidémie réservée au métal »

Avec « Le Convoyeur », Tristan Roulot renouvelle le genre post-apocalyptique avec une bactérie dévoreuse de métal qui va anéantir notre civilisation mais aussi faire muter le genre humain. Une série originale, prometteuse et portée par le dessin toujours parfaitement maitrisé de Dimitri Armand. Le monde apocalyptique du Convoyeur est très original, puisqu’il découle d’une bactérie dévoreuse de métal. Cette idée vous...

READ MORE Tristan Roulot : « Une épidémie réservée au métal »

Brüno : « La fabrication d’une légende »

« L’homme qui tua Chris Kyle » n’est pas une bande dessinée comme les autres. C’est un fascinant documentaire sur ce sniper devenu héros national, mais aussi sur la façon dont les Etats-Unis entretiennent le mythe du surhomme américain. Fabien Nury et Brüno ont encore frappé un grand coup ! Quand Fabien Nury vous a parlé de cette histoire, est-ce que vous connaissiez...

READ MORE Brüno : « La fabrication d’une légende »

Nicolas Junker : « Un truc dingue avec de la baston »

Avec le percutant « Octofight », Nicolas Junker imagine un avenir très sombre pour notre société et particulièrement les personnes âgées. Un exercice de politique fiction assez dérangeant et totalement déjanté. Selon les Nations Unis, le nombre de personnes âgées de 80 ans ou plus devrait tripler en 2050. C’est le thème d’ « Octofight ». Comment vous est venue l’idée d’écrire sur le...

READ MORE Nicolas Junker : « Un truc dingue avec de la baston »

JD Morvan : « Mélanger photo et bande dessinée »

JD Morvan poursuit son passionnant travail sur les grands photographes avec deux nouveaux albums assez différents. « Stanley Greene, une vie à vif » dresse le portrait d’un photo-reporter connu pour ses reportages à Berlin, en Tchétchénie ou en Syrie. « Mohamed Ali. Kinshasa 1974 » raconte un combat mythique à travers l’objectif du photo-journaliste Abbas. Comment avez-vous découvert Stanley Greene ?JD Morvan. Je m’intéresse...

READ MORE JD Morvan : « Mélanger photo et bande dessinée »