WALKING DEAD - Tome 5. Monstrueux

Rick et sa bande vont trouver plus monstrueux que la horde de zombies qui fait le pied de grue devant la prison où ils se sont installés. Une série palpitante à dévorer de toute urgence.

Tout semblait pourtant bien parti, le début d’une nouvelle vie en somme... Après avoir délogé les derniers zombies de l’enceinte de la prison où il se sont réfugiés, Rick et sa petite tribu s’organisent dans leur nouveau chez eux : potager, bibliothèque, chambres, armes, tenues de CRS et barbelés pour les protéger des morts-vivants. Mais un matin, ils aperçoivent un hélicoptère qui s’écrase à quelques kilomètres de là. Rick, Michonne et Glenn s’arment aussitôt et partent au secours d’éventuels survivants.
Les volumes passent et "Walking Dead" ne perd rien de son pouvoir : la dernière page arrive vraiment trop vite ! Une fois encore, ce 5e tome est palpitant. Car si les morts-vivants sont bel et bien là et tentent de grignoter de temps à autre un humain, ce ne sont pas eux les véritables héros de cette histoire. Kirkman, scénariste de "Ultimate X-Men" également, continue en effet de développer ses personnages et leurs réactions face à la situation dramatique. La tension est palpable dans chaque planche, la violence n’a pas besoin d’être montrée pour nous toucher, les protagonistes ne sont pas tout blanc ou tout noir et plus encore que dans les albums précédents, les instincts primaires ont tendance à prendre le dessus, et le danger et le "monstrueux" - pour reprendre le titre - ne viendront pas seulement de ces pauvres zombies affamés, qu’on plaindraient presque.
"Walking Dead" s’impose définitivement comme une des meilleures séries du genre. Vivement la suite ! La bonne nouvelle c’est que trois nouveaux albums sont programmés entre 2008 et 2009. Le tome 8 est paru aux Etats-Unis.

- Delcourt