WALKING DEAD – Tome 33. Epilogue

Plusieurs années après la mort de Rick, que sont devenus Carl, Sophia, Michonne et d’autres ? Qu’ont-ils fait du nouveau monde qu’il avait voulu bâtir ? Un épilogue qui clôt définitivement la saga survivaliste culte.


Cette fois le voyage est c’est bel et bien fini. Après 16 ans de succès, 192 épisodes, 32 albums et une tripotée de zombies réduits en bouillie, "Walking dead" arrive à son épilogue. Un 193e épisode qui fait un bon de quelques années en avant, bien après la mort de Rick Grimes tué par Sebastian Milton, le fils de la gouverneuse. Rick voulait un monde à nouveau civilisé, ayant conservé son humanité, qu’ont fait les survivants de son héritage ?
Cet "Epilogue" est tout à fait dans la lignée de la saga : quelques malheureux zombies éclipsés par ce qui fait l’essence de "Walking dead" depuis toutes ces années, à savoir une réflexion sans concession sur la nature humaine et la société, à laquelle s’ajoute désormais un appel à la vigilance pour que l’on n’oublie pas et que les erreurs du passé ne soient pas reproduites. Le dénouement de ce blockbuster signé Robert Kirkman et Charlie Adlard, adapté en série TV, apparaît sans doute un peu artificiel et convenu, façon happy end américain... Un final d’ailleurs prévu de longue date par le scénariste - Karl lisant à sa fille un livre racontant les exploits de son grand-père Rick –, comme on l’apprend au file de la postface et de son interview publiées en fin d’album. Mais "Walking dead" nous aura tout de même tenu en haleine jusqu’au bout, malgré les obstacles qui n’en finissaient pas et les baisses régulières de régime de l’intrigue ou du dessin. Le genre zombie lui doit beaucoup.

Dessinateur : Charlie Adlard - Scénariste : Robert Kirkman - Editeur : Delcourt - Prix : 14,95 euros.