SEUL SURVIVANT – Tome 3. Rex Antarctica

Porteur à son tour de la malédiction, Joshua pense avoir pris toutes les précautions pour éviter de causer une catastrophe. Fin d’un triptyque auquel il manque une conclusion.

Seul survivant de l’incendie qui a ravagé le Bossa Nova Club et fait 238 victimes, Joshua en est persuadé : il est à son tour victime de la malédiction du "seul survivant". Dès lors, il veut à tout prix éviter de prendre un avion rempli de passagers pour rejoindre la Floride. Mais un voilier, avec seulement cinq passagers à bord ?
On sait désormais comment cela se passe : le porteur de la malédiction – reconnaissable par sa cicatrice en forme d’éclair au niveau du sourcil – provoque une effroyable catastrophe faisant des centaines de morts, lui compris. Un seul malheureux survit, attrape la malédiction et provoque à son tour une hécatombe, encore pire que la précédente car le nombre de mort est exponentiel… Après l’accident de bus, le crash d’avion et l’incendie de boite de nuit, c’est donc presque naturellement sur le naufrage de paquebot que s’est porté le choix des scénaristes. Pas de surprise donc de ce côté là, l’intérêt résidant du coup dans la manière dont une succession de petits évènements (pas forcément très vraisemblables) va conduire à la catastrophe. Avec au final, une conclusion qui laisse le lecteur sur sa faim : un manque d’explications à tout cela et pas l’ombre d’une fin non plus puisque l’enchaînement fatal n’est pas rompu.

Dessinateur : Jorge Miguel - Scénaristes : Thomas Martinetti et Christophe Martinolli - Editeur : Les Humanoïdes associés - Prix : 14,20 euros.