RATAFIA DELIRIUM - Tome 1. Le mal blanc

L’équipage du vaisseau intergalactique "Kooklamoon" doit faire face à une épidémie de mal blanc. Un divertissant spin off à la série "Ratafia".

"Ratafia" au départ, c’est une série d’albums à l’humour barré narrant les aventures d’un équipage de pirates ridicules. Avec ce spin off au "delirium" annonciateur de grand n’importe quoi, Pothier et Salsedo (qui a laissé les crayons de la série principale à Johan Pilet) transposent leurs personnages fétiches dans l’univers de la science-fiction à bord d’un vaisseau intergalactique. Avant d’aller récupérer une petite fortune sur Bogda-9, ils font un détour par une planète sauvage sur laquelle coule un élixir de jouvence.
Le scénario tient en quelques lignes car il est surtout prétexte à enchaîner les situations cocasses - des zombies, des extraterrestres, vendredi sur son île déserte, une épidémie (non il ne s’agit pas du coronavirus chinois !), un trésor de "bitcognes", etc - et les dialogues délirants à base de jeux de mots et de références ("Star Wars", "Albator", "Mars Attack", "E.T", "Arzach…) le tout sur un trait expressif. C’est rythmé, divertissant, certes très léger mais on appréciera en même temps les coups de griffe donnés à notre système de santé et à l’industrie pharmaceutique.

Dessinateur : Frederik Salsedo - Scénariste : Nicolas Pothier - Editeur : Vents d’Ouest - Prix : 11,50 euros.