PRISCILLA - On choisit pas sa famille

La petite Priscilla a bien du mérite d’avoir de tels parents. Une série de gags corrosifs et fendards.

La famille de Priscilla, 7 ans, c’est un peu celle d’"Andy et Gina" de Relom… mais en pire. Mais comme on ne choisit pas ses parents, l’innocente fillette doit faire avec des adultes nourris à la saucisse de Strasbourg et au pastis, certes aimants mais beaufs, bêtes, méchants, racistes et totalement amoraux. Alignant les gags comme des brèves de comptoir, Laetitia Coryn ("La vie des vieux") ne fait pas dans la dentelle - les sujets abordés vont de l’immigration à la pédophilie - et ne s’interdit rien. Le propos est provocant, souvent ignoble, mais d’autant plus drôle et le trait caricatural (mention spéciale au regard attendri des parents face aux réflexions de leur fille) fait mouche.

Dessin et scénario : Laetitia Coryn - Editeur : Glénaaarg ! - Prix : 12,75 euros.